coup_coeur

 

Richard Wagamese
Jeu blanc
Zoé, septembre 2017
253 p.

 

 

 

 

 

« Jeu Blanc » est le second roman traduit en français de Richard Wagamese, auteur canadien d’origine amérindienne. La lecture de son premier livre traduit par Zoé, « Les étoiles s’éteignent à l’aube », a marqué tous les libraires de La Méridienne et beaucoup de nos clients. Face à cette nouvelle publication, nos attentes étaient donc hautes. Elles ont été largement récompensées. Un mot me vient en tête pour décrire ce roman : liquide. Le récit, fluide, suit d’abord les méandres de la rivière Winnipeg qui a vu naître puis s’éteindre le clan du dernier d’entre eux, le jeune Saul Indian Horse. Les vents du nord le conduisent à la dérive et jusqu’aux affres d’un pensionnat chrétien où l’on s’évertue à faire taire tout ce qu’il y a d’ojibwé et de lumineux en lui. Sur la patinoire de fortune de l’école, il trouve dans la vitesse une liberté salvatrice. Prodigieusement doué, il est amené à jouer à un haut niveau, mais dans les années 1970 au Canada, le Hockey est inexorablement un jeu de Blancs.